mercredi 13 décembre 2017

Paroles d'honneur

Titre : Paroles d'honneur

Auteur : Leila Slimani / Laetitia Coryn
Nombre de pages : 110
Éditeur : Les arènes BD
Date de parution : 06 septembre 2017
Genre : BD





Rabat, été 2015. Suite à la parution de son livre "Dans le jardin de l'ogre", un roman cru et audacieux qui aborde la thématique de l'addiction sexuelle, Leila Slimani part à la rencontre de ses lectrices marocaines. Face à cette écrivaine franco-maghrébine décomplexée qui aborde la sexualité sans tabou, la parole se libère. Au fil des pages, l'auteur recueille des témoignages intimes déchirants qui révèlent le malaise d'une société hypocrite dans laquelle la femme ne peut être que vierge ou épouse, et où tout ce qui est hors mariage est nié : prostitution, concubinage, homosexualité.
Le code pénal punit toute transgression : un mois à un an de prison pour les relations hétérosexuelles hors mariage, six mois à trois ans de prison pour les relations homosexuelles, un à deux ans de prison pour les adultères. Soumises au mensonge institutionnalisé, ces femmes nous racontent les tragédies intimes qui égrènent leurs vies et celles des femmes qui les entourent : IVG clandestines, viols, lynchages, suicides.
Toutes sont tiraillées entre le désir de se libérer de cette tyrannie et la crainte que cette libération n'entraîne l'effondrement des structures traditionnelles. A travers cette BD, il s'agit de faire entendre la réalité complexe d'un pays où l'islam est religion d'Etat. Et où le droit des femmes passera, avant tout, par la défense de leurs droits sexuels.



L'avis de Claudia

 Ce qui est intéressant chez cette auteure talentueuse, c’est la continuité dans ses ouvrages.  En 2014, avec son roman percutant «  Dans le jardin de l’ogre » où elle parle d’une jeune femme Nymphomane, mariée et mère. Elle poursuit dans le même thème, avec un essai intitulé « Sexe et mensonge » qui dénonce notamment l’hypocrisie de la société marocaines vis-à-vis de la sexualité. Et nous pouvons aussi lire cette BD très réussie qui nous parle d’un sujet tabou : la sexualité au Maroc.

Elle y aborde aussi plusieurs thèmes comme la virginité, les relations hors mariage, les viols, l'IVG, le suicide, les abus, le regard des autres, la pression de la société.

Quelle pression ont les femmes sur leurs épaules !

C’est très judicieux et intelligent de l’avoir présenté sous forme de BD car cela va toucher un public plus large dans le but de sensibiliser les générations futures.

C’est une BD à lire incontestablement comme tous ces romans. Une cause juste et tellement importante pour nous « les femmes ». 

Un petit mot pour conclure ce sujet qui me tient à cœur car j’ai la chance de vivre dans un pays où l’on nous donne le choix de vivre comme nous le désirons.

"Notre corps nous appartient et a personne d’autre" ! Quand tous auront compris cela, les femmes pourront peut-être un jour « souffler » mais le chemin est bien long encore. 

dimanche 10 décembre 2017

Le camp des autres


Titre : Le camp des autres

Auteur : Thomas Vinau
Nombre de pages : 200
Éditeur : Alma Editeur
Date de parution : 24 août 2017
Genre :  Littérature contemporaine






Gaspard fuit dans la forêt avec son chien. Il a peur, il a froid, il a faim, il court, trébuche, se cache, il est blessé. Un homme le recueille. L’enfant s’en méfie : ce Jean-le-blanc, est-ce un sorcier, un contrebandier ?
En 1907, Georges Clemenceau crée les Brigades du Tigre pour en finir avec « ces hordes de pillards, de voleurs et même d’assassins, qui sont la terreur de nos campagnes ». Au mois de juin, la toute nouvelle police arrête une soixantaine de voleurs, bohémiens et déserteurs réunis sous la bannière d’un certain Capello qui terrorisait la population en se faisant appeler la Caravane à Pépère. C’est avec eux, que Gaspard, l’enfant insoumis, partira un matin sur les routes.





L'avis de Claudia



 L’histoire se passe au siècle dernier, elle nous raconte l’histoire d’un jeune garçon Gaspard, qui fuyant son père, va découvrir un monde qui lui est complètement inconnu. Il va se retrouver dans la foret, accompagné de son fidèle chien et va rencontrer Jean-le-blanc. Une rencontre qui va changer sa vie ! Il découvrira alors un monde qu’il ne soupçonnait pas…

Une forêt qui recèle des secrets ! Des habitants hors norme, des gens en marge, des sans-abris ou encore des bohémiens y vivent. L’enfant décide de les suivre. Ces gens lui redonnent confiance, gout à la vie car désormais, il fait partie d’une grande famille. Ces exclus de la vie, ces écorchés ou encore ces va-nu-pieds l’acceptent dans leur bande.

Une très belle leçon de vie…l’auteur nous transporte dans cette très belle histoire, pleines d’émotions et de poésie.

Jamais de longueurs ou d’ennui lorsqu’on lit ce roman, l’écriture est rythmée. Les chapitres sont courts, ce qui nous tient en haleine, nous envoute. Les passages sur la nature, sur la foret et les animaux sont vraiment très beaux. 
Un langage d’amour et d’espoir, un livre que j’ai beaucoup aimé et que je conseille vivement.

jeudi 30 novembre 2017

Journal d'un vampire en pyjama

Titre : Journal d'un vampire en pyjama
Auteur : Mathias Malzieu
Nombre de pages : 240
Éditeur : Albin Michel
Date de parution : 27 janvier 2016
Genre :  Essai document








« Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d'amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon cœur. » Mathias Malzieu 



L'avis de Claudia

Journal d'un vampire en pyjama a été pour moi un joli moment de lecture. J’en avais beaucoup entendu parler et j’étais très curieuse de le lire. Ce ne fut pas un coup de cœur mais je suis contente d’avoir découvert ce « Monsieur » que je ne connaissais pas ! C’est un livre écrit avec beaucoup d’humour, de simplicité et de sincérité » !
Un récit autobiographique qui nous touche forcément car l’auteur nous raconte son combat contre son aplasie médullaire. Sa maladie est grave et il est en danger de mort et la seule façon d'y échapper est la greffe de moelle osseuse.
Du diagnostic annoncé à sa sortie définitive, nous le suivons dans son parcours difficile. Transfusions, traitements, examens, isolements, il raconte « comme une bouée de sauvetage » ce qu’il vit pendant ces longs mois à l’hôpital entre rechute et espoir. Sa plume reste toujours optimiste, combative avec énormément de sensibilité, d’humour et d’amour pour sa famille, ses amis et sa compagne. Il témoigne aussi toute sa sympathie pour l’équipe médicale qui le soigne et le soutient dans cette épreuve ;

Il nous livre un témoignage très juste et courageux. Une belle leçon de vie…car son seul objectif, c’est de s’en sortir et de vivre…pour retrouver des moments simple de la vie comme s’amuser avec ses copains, faire du skate, manger des crêpes, se promener et même être père !